banner_site-e1509101455324

banner_site-e1509101455324

Promo

Promo Noël
Frais de port gratuits jusqu'en Janvier pour toutes commandes de plus de 35€ passées sur notre boutique en ligne.

Beggars Banquet : 50 ans pour ce géant du rock n rollDecember 7, 2018 at 15:28

Mon album préféré des Rolling Stones a fêté ses 50 ans cette semaine. C’est en effet au début du mois de décembre 1968 qu’a eu lieu la sortie de Beggars Banquet, qui fut un tournant dans l’histoire du groupe.

Avec des morceaux tels Sympathy for the Devil ou Street Fighting Man, ce joyau de l’histoire du rock est une oeuvre de génie : musicale à souhait, adulte sans trahir sa violence et son énergie juvénile, contrastée, inventive sans renier les racines blues et folk.

Jean-Luc Godard était présent aux Olympic Studios de Barnes, où il a immortalisé la création de Sympathy, incluant des passages de la chanson dans son documentaire One + One… Avant de mettre le feu au studio, pour l’anecdote!

Beggars Banquet a aussi un parfum d’amertume; Brian Jones était déjà sur le déclin, on pourrait même dire sur le départ… sa contribution à la chanson No Expectations, un superbe contre-chant de slide guitar, est souvent considérée comme un chant du cygne…

A l’opposé de Brian, l’album est rempli de la présence de Keith Richards: infatigable, créatif et presque diabolique, il entraîne le groupe avec des riffs et mélodies qui deviendront légendaires.

Le 5 décembre 1968, les Stones célébraient la sortie de Beggars Banquet au Gore Hotel à Londres. Mick Jagger y commençait la célèbre bataille de tartes à la crème, en entartant Brian Jones!